La disparition d'un des derniers dinoasaures: "Le Haut Parleur"  
     
     
 

Le Haut Parleurétait une véritable institution. En fait, fondé en 1925, c'est la première revue d'électronique française destinée au public. Pratiquement sans concurrence, le Haut Parleur a connu son apogée dans les années 1970, avec des numéros aussi volumineux que le catalogue de la Redoute. L'engouement pour le "bricolage" électronique et la maîtrise de la technique s'est fortement assagi dans le grand public depuis cette époque. Le Haut Parleur est alors devenu une revue d'électronique grand public généraliste de moindre volume.

Néanmoins, le Haut Parleur a engendré beaucoup de revues filles. Parmi celles qui restent au sein du groupe Ventillard, on peut citer Electronique Pratique et Sono. De nombreuses autres revues ont été créées sous l'égide du "HP". Certaines n'ont pas survécu (Electronique Radio Plans) , d'autres sont tombées dans l'escarcelle d'autres groupes de presse (Hi-Fi vidéo). La plus récente expérience en la matière est la création du magazine interactif "Objectif Multimédia", auquel j'ai apporté une contribution massive. Faute d'investissements promotionnels suffisants et de volonté de réussir de la part du groupe Ventillard, "Objectif Multimédia" n'a vécu que quatre numéros. Le dernier numéro du Haut Parleur est le N° 1873 de juillet-août 1998

A partir de septembre 1999, le Haut Parleur s'est effacé pour laisser place à une revue bimestrielle à thèmes:" Les Dossiers du Haut-Parleur". La formule thématique est une erreur stratégique profonde: il faut, à chaque numéro, déployer des efforts surhumains et "réinventer" tout, en rapport avec le thème du numéro. Même s'il existe des sujets à forte vente, qui n'ont pas de concurrence (celui sur l'acoustique, notamment), la formule des "Dossiers" n'a visiblement statisfait ni les lecteurs, ni les annonceurs: ceux qui sont très spécialisés ne sont, en fait, intéressés que par un seul numéro par an ! Il n'y avait pas de meilleure manière pour "'tuer" la revue, et c'est ce qui est finalement arrivé, la direction du groupe Ventillard ayant décidé d'interrompre la publication faute d'un équilibre financier satisfaisant. Le numéro de juin-juillet 1999 sur la domotique (alarmes et sécurité), est donc le dernier numéro des "Dossiers".

Ma collaboration au Haut-Parleur a été inaugurée avec l'article "Pourquoi le numérique", dont la première partie est parue dans le numéro 1832 de janvier 1995, le rédacteur en chef de l'époque étant André Joly. Elle s'est achevée au dernier numéro (juillet-août 1998) sous la direction de Claude Ducros.

Elle s'est naturellement prolongée au travers des "Dossiers" (Rédacteur en Chef: Claude Ducros), jusqu'à l'arrêt de la publication (juin 1999).

 
     
   
   
Liste des articles